BRAD recrute des pionniers prêts à tester sa solution en grandeur nature. Pour en savoir plus et candidater, c’est ici !
LE BLOG DE BRAD
L'agroforesterie pour contrer le réchauffement climatique
Sous Terre, le Hunger Games du sol

Qu’est-ce que l’agriculture régénératrice ?

Afin de lutter contre le réchauffement climatique créé en partie par l’agriculture intensive, plusieurs solutions, comme l’agriculture régénératrice, sont apparues avec l’intention d’inverser le cours des choses.

Souvent utilisée en permaculture pour de petites ou moyennes exploitations, des poids-lourds de l’agro-alimentaire, tels que Nestlé ou Danone, s’y intéressent néanmoins. Ces deux sociétés ont commencé à utiliser l’agriculture régénératrice via leurs fournisseurs ou leurs propres exploitations.

Quel est donc ce type d’agriculture qui intéresse petites exploitations et géants du secteur ?

Une définition de l’agriculture régénératrice

L’agriculture régénératrice est un ensemble de techniques agricoles proches de la permaculture. Elle a pour principe de respecter, voire d’augmenter, la biodiversité animale et végétale dans les cultures. L’agriculture régénératrice respecte et favorise les écosystèmes présents. Ces principes permettent de régénérer les sols. Et également d’optimiser les besoins en irrigation, de séquestrer le carbone et d’améliorer la résilience des sols.

Grâce à sa capacité à régénérer les sols et à capturer le CO2, l’agriculture régénératrice est une pratique qui aide à atteindre les objectifs fixés par les gouvernements et institutions internationales.

Un exemple de viticulture régénératrice en Nouvelle-Zélande

Comme Nestlé et Danone, le groupe Pernod Ricard a décidé de mettre en place un projet en agriculture de régénération via sa filiale viticole néo-zélandaise baptisée Winemakers.

Tracey Marshall, responsable du développement durable, explique que ce projet est l’occasion pour l’équipe de viticulture d’explorer les techniques de régénération.

Le projet a pour but de :

  • tester un grand nombre d’espèces de plantes de couverture,
  • établir un meilleur « équilibre du sol »,
  • mesurer l’impact de l’agriculture régénératrice sur la santé du vignoble.

« Si vous obtenez des sols très actifs et sains, il est évident que les plantes sont aussi plus résiliantes.”

Ce bloc d’essai comprend un vignoble de 60 hectares destiné à la viticulture régénératrice, situé entre l’un des grands blocs biologiques de la société et la zone humide Kaituna. C’est une belle illustration des initiatives environnementales de la société Pernod.

En 2020, les vignes ont été plantées directement avec un mélange élaboré de graines. En effet, un mélange conçu par les viticulteurs de la société et les experts en cultures de couverture. Ce mélange de graines comprend plus de 20 espèces différentes, chacune ayant un rôle à jouer. Elles agissent de plusieurs manières : aération du sol avec une racine pivotante ou couverture de la surface avec du feuillage.

« Il s’agit essentiellement de renforcer l’équilibre fongique et bactérien du sol, ce qui rend les nutriments plus exploitables.” souligne Tracey Marshall. Elle poursuit : « Cela permet aux plantes elles-mêmes de devenir plus résiliantes ».

“À partir de ce stade, la surveillance du sol permettra d’évaluer l’équilibre et l’activité des bactéries et des champignons dans le bloc d’essai, ainsi que les fluctuations en teneur de carbone.” conclut-elle.

vigne agriculture régénératrice Nouvelle-Zélande
Un vignoble néo-zélandais

Un an après, quels sont les résultats ?

Selon Tracey, la première saison du projet a été une occasion d’apprentissage significative, avec une « méthode globale » acquise. Elle a recueilli ses propres données et a acquis une « véritable expérience sur le terrain ». Ce projet a également permis à son équipe de bénéficier du soutien des autres exploitations viticoles de Pernod Ricard.

“L’exploration de la façon dont tout fonctionne « en synergie » exige de comprendre ce qui se passe dans le sol et au-dessus du sol. Ensuite, d’évaluer la combinaison des facteurs pour quantifier les avantages.” explique Tracey.

Mais est-ce que l’agriculture régénératrice marche vraiment ?

D’après Tracey, bien que les résultats soient plus éducatifs que productifs pour l’instant, cela fait du bien de pouvoir s’occuper soigneusement d’un terrain et d’en voir les plantes prospérer.

L’agriculture régénératrice permet d’aboutir à des sols sains, capables de donner naissance à des aliments de haute qualité et riches en nutriments. Les terres sont améliorées au lieu d’être dégradées. Le résultat se démontre par des exploitations agricoles productives avec des mentalités et économies saines.

Livre sur l’agriculture de régénération :

Agriculture de régénération L’agriculture de régénération de Mark Shepard

Sources

Nestlé fait de la transition agroécologique l’une de ses priorités climat et annonce 50% d’approvisionnement de matières premières clés issues de l’agriculture régénératrice d’ici 2030

Soutien à l’agriculture durable – Danone

Regenerative Research

Partager cet article :

À propos de l'auteur : Alexane Benedetti

Qui sommes-nous ?

Logo Brad Technology SVGBrad Technology est une start-up AgTech qui a pour mission d’être la voix de la santé du sol. Brad apporte aux agriculteurs une meilleure connaissance des sols de leurs parcelles en temps réel, grâce aux données récoltées et aux prévisions. Cela leur permet de de produire mieux dans un contexte incertain et changeant.t une start-up qui a pour mission d’être la voix de la santé du sol. En apportant aux agriculteurs une meilleure connaissance des sols de leurs parcelles en temps réel grâce aux données et aux prévisions pour mieux produire dans un contexte incertain et changeant.

Recent Posts

Suivez-Nous Sur Twitter

D’autres thèmes

L'agroforesterie pour contrer le réchauffement climatique
Sous Terre, le Hunger Games du sol
Aller en haut